Conférence « The relationship between consciousness and visual attention » – 14 octobre 2016

Affiche axe 1 14 octobre 2016
Télécharger l’affiche

Lieu de la conférence : salle 128, MSHS Sud-Est, 12h30-13h30

Conférencier : Harry H. HALADJIAN

In this talk, Harry H. Haladjian (Laboratoire de Psychologie de la Perception, Université Paris Descartes) will present arguments for a dissociation between consciousness and attention (based on Montemayor & Haladjian, 2015, MIT Press), which will include outlining the various forms of consciousness and attention, how they overlap within conscious attention, and how evolution can help make sense of these distinctions.

Share Button

Séminaire « Artefacts Numériques et Matérialités » – 9 septembre 2016

Dans le cadre du cycle de séminaires joints MSHS/GREDEG/INRIA-I3S-wimmics sur le thème “Artefacts Numériques et Matérialités”, nous aurons le plaisir d’accueillir Yuk HUI (http://digitalmilieu.net/), chercheur à l’Université Leuphana de Lüneburg et chercheur invité à l’Institut de Recherche et d’Innovation du Centre Pompidou à Paris, le 9 septembre de 14h à 16h en salle 129 à la MSHS.

Sa présentation intitulée «Object and Relation –Ontology(ontologies) in Light of the Notion of Digital» s’orientera sur la base de son ouvrage tout récemment publié: On the Existence of Digital Objects (University of Minnesota Press, 2016 , https://www.upress.umn.edu/book-division/books/on-the-existence-of-digital-objects ).

Le résumé est le suivant:

« I will center the talk around my recent book On the Existence of Digital Objects (Press of Minnesota University, 2016), in which I propose to decompose the concept of object into relations in light of the recent development in digital technologies, especially data processing. Digital objects are the new industrial artifacts that pervade in our everyday life, either online or offline. In this talk, I will argue that 1) digital object demands a new ontology, which distinguishes itself from that of natural objects (that which has been explored in terms of subject or/and substance) and technical objects (that which we can find in the work of Heidegger and Simondon), this ontology is fundamentally relational and material; and 2) I will elaborate on relation as a concept beyond the opposition of syntactic and semantic, and proposes to understand the genesis of digital objects from the perspective of the materiality of relations. »

Share Button

Séminaire IVI : « Images, graphiques et graphes en sciences humaines » – 7 octobre 2016

Affiche séminaire IVI 7 octobre 2016Dans le cadre de l’axe 3 et du séminaire IVI (Idée Vérité Image), la 10ème séance intitulée : Images, graphiques et graphes en sciences humaines, se déroulera vendredi 7 octobre 2016, de 9h30 à 12h30, au rez-de-chaussée de la MSHS Sud-Est (salle 009 ou 031).

Nicolas Perreaux (Goethe-Universität, Frankfurt am Main) : « Pourquoi modéliser? L’intérêt heuristique des visualisations en histoire (médiévale) »

Bruno Péquignot (Université Sorbonne Nouvelle – USPC) : « Les sciences sociales et les images : le rejet comme indice d’une question non résolue, celle du statut de l’interprétation ».

Share Button

Séminaire « Incertitude et probabilités, perspective historique et épistémologique » – 2 septembre 2016

2 septembre 2016 à 14h00, salle 128/129 : 1er étage du bâtiment recherche SJA3 MSHS.

Séminaire « Incertitude et probabilités, perspective historique et épistémologique », dans le cadre du projet « Histoire de l’idée d’incertitude » de l’axe 4.

Intervenant: Thierry MARTIN, directeur du Laboratoire Logiques de l’Agir (EA 2274), université de Franche-Comté (Besançon).


Résumé :
L’objet de ce séminaire est de présenter les questions épistémologiques soulevées par l’émergence d’un traitement mathématique de l’incertitude, pensé indépendamment de toute considération technique, mais dans une orientation à la fois historique et philosophique.


Présentation de l’intervenant :
Thierry MARTIN est Professeur à l’Université de Franche-Comté, chercheur associé à l’IHPST. Il dirige le laboratoire Logiques de l’agir de l’Université de Franche-Comté (EA 2274). Il est également coresponsable du Séminaire sur l’histoire du calcul des probabilités et de la statistique, organisé à l’EHESS par le Centre d’Analyse et de Mathématiques Sociales et le Centre A. Koyré.

Ses recherches portent sur la philosophie des mathématiques sociales, et plus précisément l’histoire et la philosophie des probabilités. Elles se proposent notamment d’interroger la relation de la théorie mathématique au réel, particulièrement dans le champ socio-politique. Ses recherches récentes, concernant les conditions et difficultés d’application de la théorie, s’orientent vers l’analyse de la maîtrise rationalisée de l’action collective.

La nature de cet objet d’étude appelle une pratique de la recherche qui ne peut s’en tenir au déploiement d’une réflexion personnelle. L’orientation de son travail consiste, au contraire, à inscrire, le plus souvent, ses propres recherches dans une entreprise collective mobilisant la participation de chercheurs dont les préoccupations, les champs disciplinaires et les méthodes sont différents (mathématiciens, philosophes, économistes, géographes, historiens, démographes, sociologues).

 

Share Button

Séminaire « Démarche expérimentale en Sciences Humaines et Sociales  » – 11 juillet 2016

Dans le cadre de son cycle de présentations pédagogiques, le groupe « applications au terrain de la santé » de l’axe 2 propose un séminaire sur la démarche expérimentale en SHS.

Intervenants : Isabelle MILHABET et Pierre THEROUANNE (LAPCOS)

Lieu et horaire : salle 128, MSHS Sud-Est (1er étage) – lundi 11 juillet de 15h à 16h30.

Cette présentation fait suite à la première du 20 avril 2016, assurée par Catherine FELIX (GREDEG) : « Pour une sociologie descriptive des processus d’interaction , l’apport de l’analyse de conversation ».

La démarche méthodologique reste la même :
a) présentation des fondements épistémologiques, des bases et de la portée de la méthode;
b) illustration de la méthode;
c) temps de discussion

Voir le document pdf : Approche experimentale en SHS (Milhabet & Therouanne)

Share Button

Conférence « The Mismatch Negativity (MMN) response for phonemes and auditory strings » – 4 juillet 2016

Conférence Faith Chiu'sProchain séminaire de l’axe 1 « COGNITION & COOPÉRATION » de la MSHS Sud-Est  :

Lundi 4 juillet 2016 de 14h à 15h, salle 227 (MSHS Sud-Est, St Jean d’Angély 3).

Intervenant : Faith Chiu, University College London

Titre : The Mismatch Negativity (MMN) response for phonemes and auditory strings

 

Résumé :

Faith Chiu’s (UCL) research explores how speech perception relies on the accurate identification of phonemes within an auditory string. The talk will examine syntagmatic and paradigmatic contrast in phonology and speech perception using preliminary results from two EEG studies with computational modelling. Study 1 investigates paradigmatic contrast in the form of segment identification. Modelling of Mismatch Negativity (MMN) responses to categorical phonemic changes indicates (de)coupling activity in auditory cortices during phoneme identification. Study 2 shows preliminary data for automatic mechanisms for detecting changes in(to) two-consonant strings.

Entrée libre.

 

 

Share Button

Colloque « Mobilités, surveillance, assistance en Méditerranée occidentale (XVIe – XXIe siècles) » – 17-19 novembre 2016

Dans le cadre des activités de la MSHS Sud-Est (axe 3 « l’Europe et ses Autres ») et de l’axe interdisciplinaire Altérités et mondialisation de l’UNS, les laboratoires URMIS – CMMC – ERMES ont lancé un appel à communication pour ce colloque :

      Le contrôle du territoire et des hommes qui y circulent constitue la réalité très actuelle
des rivages de la Méditerranée occidentale. Depuis longtemps, ces espaces cosmopolites et très attractifs (commerce, tourisme, industrie…) sont caractérisés par le contact constant entre altérités qui favorisent aussi bien les attractions et les circulations de populations que les redéfinitions et les crispations identitaires. L’heure de la globalisation n’empêche pas certains espaces d’afficher aujourd’hui avec force, parfois avec violence, leur particularité, où la religion et les pouvoirs politiques constituent un puissant instrument de définition et d’encadrement des sociétés, un marqueur incontournable des identités. Parmi ces espaces où resurgissent les antagonismes sans empêcher les échanges et les mobilités humaines, les rivages de la Méditerranée occidentale offrent un cadre pertinent d’étude des sociétés littorales dans le temps long, des mobilités et des différentes formes d’acceptation, d’assistance, d’encadrement ou de refus de ces mobilités, considérées par les autorités et les individus comme une source à la fois de richesses et de dangers (identitaires, économiques, sociaux…).

Ce colloque se déroulera à Nice, du 17 au 19 novembre 2016, à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société Sud-Est, amphi 031 (rez-de-chaussée du bâtiment recherche).

COLLOQUE MOBILITES – Voir le programme

Share Button

Conférence « Dynamiques informationnelles et interactionnelles sur internet » – 13 juin 2016

affichecamillerothDans le cadre de l’axe 2 « TIC, usages et communautés », une conférence est proposée par Camille Roth, chercheur à l’Institut Bloch de Berlin, lundi 13 juin de 15h30 à 17h30, en salle 128, MSHS.

Résumé :


Les communautés en ligne et le ‘web social’ mettent en relation des utilisateurs produisant et diffusant divers types de contenus et d’informations, de manière essentiellement horizontale et décentralisée. Les réseaux et circulations qui en résultent sont néanmoins très largement hétérogènes : aussi bien structurellement, en termes de position des acteurs, que cognitivement, en termes de distribution des contenus.
Nous montrerons comment ces communautés peuvent être appréhendées en tant que systèmes socio-sémantiques et illustrerons plus largement leur configuration autour de divers cas d’étude issus notamment du projet ANR Algopol et liés à l’espace public numérique, la bolgosphère, les plateformes Twitter, Facebook ou encore Instagram.

Télécharger l’affiche de la conférence

Share Button

Séminaire « Space, Health, Cognition » – 30 juin 2016

Ce séminaire porté par l’axe 1 se déroulera au 2ème étage de la MSHS, en salle 227/229.

Health geographics is a relatively new area of that discipline. It concerns the way (geographic) space interacts with individuals, their bodies, to produce effects on their health. These effects are usually studied from a negative standpoint. Space can interact via distance (ruggedness, obstacle) for example by making access to healthcare more difficult, or via neighborhood (contamination in the case of viruses, or proximity with
highways, an airport or polluting industries). This discussion is essentially about the latter aspect, through the presentation of a work being currently carried out on the spatialization of odors of industrial origin.

Téléchargez l’affiche et le résumé

Share Button

Symposium « Learning, restructuring, grouping, chunking » – 11 juillet 2016

Téléchargez le programme 11 juillet 2016 AXE 1.compressedLe symposium se déroulera le lundi 11 juillet à la MSHS, en amphi 031.

Cette journée du 11 juillet 2016 organisée par l’Axe 1 (Cognition et Coopération) de la MSHS Sud-Est met à nouveau l’accent sur la modélisation des capacités cognitives.
La question principale de cette journée est celle de la structuration de l’information. Pour attaquer cette question de front, la question de l’extraction de régularités est centrale. Cette question est souvent associée au processus de chunking, une conceptualisation qui a vocation de rendre compte du contournement des limitations de la mémoire par une organisation de l’information.
Les différentes approches de la journée tenteront de décrire (1) les capacités de la mémoire lorsqu’un processus de chunking est réprimé et (2) les caractéristiques du processus de chunking.
Divers domaines seront abordés sous cet angle : la cognition humaine et animale, l’expertise et l’apprentissage implicite, la consolidation des connaissances, la compression de l’information, et les effets d’activation de l’information en mémoire.

Téléchargez le programme

Share Button

Colloque « Auto-analyse et objectivité scientifique » – 8 – 10 juin 2016

Le colloque se déroulera du 8 au 10 juin en amphi 031 à la MSHS Sud-Est.

Résumé :


L’auto-analyse est le procédé par lequel le scientifique analyse sa position relativement à son objet d’étude, de façon à identifier et à neutraliser les biais qu’elle engendre dans sa recherche. Elle est donc nécessaire à l’objectivation scientifique, qui intègre la perspective du sujet qui l’entreprend. L’exigence d’auto-objectivation relève également d’une nécessité éthique et déontologique : la neutralisation, non seulement analytique, mais aussi axiologique des biais attachés à la position du scientifique (ses prénotions et ses préjugés).

La reconnaissance de la nécessité et de la primauté de l’auto-analyse dans le procès scientifique entraîne alors un étonnement et une difficulté. L’étonnement tient à ce qu’en dépit de son importance, force est de constater que, dans la recherche comme dans l’enseignement, l’auto-analyse est rarement pratiquée. Il est vrai qu’elle est recommandée dans certaines disciplines : la psychanalyse, la sociologie et l’anthropologie notamment. Mais elle ne l’est pas dans toutes : en particulier, elle ne l’est pas en philosophie. Quand elle l’est, il semble de plus : qu’elle ne le soit pas systématiquement ; qu’elle ne le soit pas non plus intrinsèquement, c’est-à-dire qu’elle demeure à part du résultat scientifique ; qu’elle ne soit pas codifiée méthodologiquement ; et qu’elle soit réalisée quasi-exclusivement au sein de chaque discipline, c’est-à-dire sans interdisciplinarité. Ce constat justifie à notre sens une interpellation de la communauté scientifique.

La reconnaissance de la nécessité et de la primauté de l’auto-analyse dans le procès scientifique entraîne également une difficulté, qui concerne la possibilité même de l’auto-analyse : une telle position de neutralité est-elle accessible ? Le scientifique en général, le spécialiste des sciences humaines et sociales en particulier, peut-il parvenir à se dégager totalement de l’appartenance à son objet d’étude ? Son savoir peut-il ne pas être situé ? Inversement, une telle difficulté, voire impossibilité, de l’auto-objectivation doit-elle conduire à se défaire de l’exigence scientifique d’objectivité ?

Ce triple constat, non seulement en France mais à l’échelle internationale, de la primauté scientifique, de la rareté en fait et de la difficulté épistémologique de l’auto-analyse constitue la raison principale du projet d’un colloque interdisciplinaire et international sur le thème « Auto-analyse et objectivité scientifique », et forme ce que nous proposons d’appeler « le problème de l’auto-objectivation ».

Téléchargez l’argumentaire et le programme

Share Button

Journée d’étude « Innovation, créativité, territoires. Etudier l’industrie du jeu vidéo aujourd’hui » – 6 et 7 juin 2016

Cette journée se déroulera en amphi 031, à la MSHS. Elle est organisée conjointement dans le cadre des axes 2 et 4 par :

Amel Attour, Sciences Economiques, UNS, Laboratoire GREDEG; Manuel Boutet, Sociologie, UNS, Laboratoire GREDEG; Rani Dang, Sciences de gestion, UNS, Laboratoire GREDEG; Hovig Ter Minassian, Géographie, Université François Rabelais de Tours, Laboratoire CITERES ; Vinciane Zabban, Sciences de l’Education, Université Paris 13 Villetaneuse, Laboratoire EXPERICE.

Résumé :


 

L’industrie du jeu vidéo constitue un terrain d’étude privilégié pour comprendre la construction, la gestion des savoirs et des savoir-faire culturels mais aussi technologiques propres aux territoires dans le domaine de l’économie numérique. L’enjeu de ces journées d’études est de réunir des acteurs et des chercheurs de différentes disciplines en sciences sociales (sciences économiques, de gestion, sociologie, géographie, philosophie, etc.) pour tenter de clarifier les dynamiques de l’innovation et de la créativité dans les territoires, en contribuant à une meilleure compréhension des réseaux et des écosystèmes de l’économie numérique. Pour cela, nous proposons aux participants une réflexion croisée sur les rapports de l’innovation et de la créativité aux territoires, à travers trois sessions : la première sera consacrée à l’inscription territoriale des formations aux métiers du jeu vidéo, la deuxième cherchera à comprendre les lien entre les ressources spécifiques des territoires et le développement des industries créatives, et la troisième enfin, discutera des territoires des usages du jeu vidéo et de leur appréhension par les industries.

Téléchargez le programme

Share Button

Séminaire du projet « tourisme » : « Enjeux et perspectives pour une transition touristique des territoires : entre théorie et outillage » – 13 mai 2016

Affiche TorrenteDans le cadre du projet « tourisme » de l’axe 4, une conférence aura lieu le vendredi 13 mai à 14h, en amphi 031 à la MSHS.

Intervenant : Pierre TORRENTE, Directeur adjoint de l’ISTHIA, Université Toulouse Jean Jaurés, CERTOP CNRS UMR 5044, Axe TERNOV.

Résumé :


La réflexion proposée est de comprendre en quoi l’activité touristique peut constituer un enjeu fort de développement territorial et en quoi les nouvelles formes de tourisme peuvent constituer ou non une réponse adaptée aux enjeux de la soutenabilité. Parmi les hypothèses avancées, il est peut être pertinent de retenir celle qui consiste à dire que cette activité, au regard de son histoire, répond à un cycle en deux phases qui commence par un tourisme « d’élite », de petit nombre et qui est suivi par un tourisme « de masse », de grand nombre. Dès lors l’enjeu pour les territoires n’est-il pas d’imaginer une troisième phase dite de la « transition touristique » qui consisterait à faire cohabiter sur un même territoire ces deux formes de tourisme, et d’éviter ainsi au tourisme « d’élite » tel qu’il se dessine aujourd’hui, de laisser place, souvent en s’opposant, à un tourisme de masse incontrôlé . Ce cadre de référence permet de construire un outillage capable de produire de l’aide à la décision pour accompagner les territoires désireux de s’inscrire dans cette transition touristique.

A télécharger (pdf) : résumé et présentation de P. Torrente

Share Button

Séminaire IVI (Idée, vérité, image) – 20 mai 2016

Seminaire_20mai2016Séminaire IVI (Idée, vérité, image) : 20 mai 2016, SJA3 en salle plate 031, de 9h30 à 12h30

 

Programme :

Alain GIBOIN (INRIA)
« Les graphes comme outil d’acquisition et d’exploration des connaissances »
Alain GUERREAU (Ecole des Chartes)
« Rôle des graphiques dans l’exploration ».

 

 

 

Contenu :

Le 9ème séminaire IVI (Idée, vérité, image) sera consacré à Images, graphiques et graphes en sciences humaines. Les deux conférences (A. Giboin, psychologue-ergonome, INRIA et A. Guerreau, historien, CNRS-EHESS) porteront sur les enjeux des représentations graphiques et des modes de visualisation (cartes, schémas, graphiques, figures, graphes), qui jouent un rôle considérable pour la formalisation des connaissances, dans les écrits scientifiques, particulièrement dans l’analyse des sociétés et de leurs productions. Instrument rhétorique (pour l’expression et la communication des idées), symptôme épistémique (dans le champ de production et de réception des données scientifiques), modèle de représentation des connaissances, outils heuristique (pour l’appréhension par l’image de nouvelles dimensions), la représentation graphique sous ses diverses formes développe aussi une mode de réflexion (visual thinking) et un type d’assertion et de validation particulière des “vérités” scientifiques.NB : Le séminaire réserve une place importante aux échanges et à la discussion à l’issue des deux conférences.
Voir la collection HAL pour IVI :  https://hal.archives-ouvertes.fr/IVI/
Share Button

Séminaire « Lumières et libéralisme » – 7 juin 2016

Lumières et libéralisme  Ce séminaire de l’axe 3 se déroulera en salle 128, le 7 juin, à partir de 14h. Il s’inscrit dans le cadre du programme « Le libéralisme dans tous ses Etats ».

Résumé :


 Bien qu’il soit anachronique de parler de libéralisme au siècle des Lumières, il est incontestable que les différentes formes de libéralisme, qui émergent au XIXe siècle, plongent leurs racines dans les débats qui animent tout le XVIIIe siècle. Or, de tels débats ne sauraient être interprétés à travers le prisme simplificateur d’une dichotomie traditionnelle opposant libéralisme et interventionnisme. La grande diversité des idées, des concepts et des arguments avancés laissent entrevoir au contraire les prémisses de formes distinctes de libéralisme qui s’épanouiront au siècle suivant au gré des soubresauts politiques et sociaux. Dans cette perspective, l’objet de ce séminaire est d’aborder plus spécifiquement la question du libéralisme de l’école physiocratique et celle de la critique du despotisme à travers l’opposition de Montesquieu à John Law.

 

Programme :


14h00 : Bienvenue et introduction

14h15 : Catherine LARRERE (Université de Paris 1 – Panthéon-Sorbonne)

« Les ennemis de la liberté : Montesquieu, John Law et la critique du despotisme ».

15h00 : Jean CARTELIER (Université de Paris-Ouest, EconomiX)

« L’anti-colbertisme n’est pas (toujours) un libéralisme : l’exemple de Quesnay ».

15h45-16h00 : Pause

16h00 : Joël Thomas RAVIX (Université de Nice Sophia Antipolis, GREDEG)

« Contre les colbertistes et les anglomanes : Du Pont de Nemours et la liberté du commerce extérieur ».

Téléchargez le programme

Share Button

Conférence « Patriarcat et résistance des femmes au Maroc 1890-1990 » – 29 avril 2016

La conférence aura lieu en salle 128, à 14h, à la MSHS. Invité de la conférence dans le cadre de l’axe 3 : Chouki El HAMEL d’Arizona State University.
Discutant : Xavier Huetz de Lemps (CMMC)

Résumé de l’intervenant :


Ma recherche propose d’étudier les discours sur la citoyenneté et l’égalité de genre dans leur contexte historique de la réalité marocaine des années 1890 aux années 1990.  Je veux examiner les questions suivantes : Comment les rencontres politiques dans les contextes coloniaux et postcoloniaux obscurcissent les confluences culturelles et les structures sociales ? Je vais explorer cette question en analysant les propositions suivantes : 1) les interventions parrainées par l’Etat colonial obscurcissent, déplacent ou sinon suppriment les rencontres significatives entre les peuples ; 2) les anciens états coloniaux qui sont souvent en connivence avec les gouvernements postcoloniaux, créent des relations de pouvoir néocoloniales qui manipulent ou corrompent la vie économique, sociale et culturelle de la post-colonie ; 3) l’amalgame entre la culture des sociétés coloniales et postcoloniales encourage les odieuses théories du « choc des civilisations » ; 4) de même, le fait d’obscurcir ou de confondre les cultures des sociétés coloniales et postcoloniales nourrit et justifie les revendications des radicaux colonisés qui pensent que les idées occidentales doivent être rejetées ou combattues à cause de leur association avec le colonialisme.  Donc, l’idée de la « méconnaissance » est au cœur de ces interrogations. La méconnaissance n’est pas simplement une erreur ou un malentendu ; c’est un processus par lequel l’erreur, promulgué par les intérêts des puissances néocoloniales et des mouvements radicaux, est reconnue comme une facette essentielle de la connaissance, celle qui peut être déployée dans la résistance au pouvoir.  Mon étude portera sur de nouvelles manières de découvrir les erreurs et événements cruciaux dans les grands tournants de l’histoire du Maroc qui avaient empêché la réalisation de l’application des droits de citoyenneté, en s’appuyant sur les richesses de l’histoire orale, analyse littéraire et culturel (théorie postcoloniale en particulier et théories historiciste de la représentation), et l’analyse historique de la société et de la transformation sociale.

Share Button

Séminaire interne « Pour une sociologie descriptive des processus d’interaction, l’apport de l’analyse de conversation » – 20 avril 2016

Le groupe « Santé »  de l’axe 2 de la MSHS lance un cycle de présentations pédagogiques de nos approches méthodologiques respectives. Le principe est que chaque présentation se divise en 3 temps : a) une présentation des fondements épistémologiques, des bases, et de la portée de la méthode, b) une illustration de cette méthode à l’aide d’une recherche dans les thèmes de l’usage du numérique et/ ou de la santé et c) un temps laissé à la discussion.

Ces présentations sont ouvertes à tout collègue de la MSHS susceptible d’être intéressé par les approches interdisciplinaires en SHS et/ou les travaux de l’axe 2 « TICs Usages et communautés » dans le champ de la santé.

La première présentation sera assurée par Catherine Felix, GREDEG, le mercredi 20 avril en salle 128 de 17h15 à 18h30 :  « Pour une sociologie descriptive des processus d’interaction , l’apport de l’analyse de conversation ».

Voir le document pdf : Analyse de conversation (Felix)

Share Button

Séminaire « Artefacts Numériques et Matérialités » How computing technology as a form of dual materiality matters in shaping organizational endogenous change and stability” – 18 avril 2016

Dans le cadre du cycle de séminaires joints MSHS/GREDEG/INRIA-I3S-wimmics sur le thème “Artefacts Numériques et Matérialités”, l’axe 2 aura le plaisir d’accueillir Evelyne ROUBY et Catherine THOMAS (Sciences de Gestion, GREDEG, UNS) le 18 avril de 14h à 16h en salle 129 à la MSHS. Le papier présenté s’intitule: « How computing technology as a form of dual materiality matters in shaping organizational endogenous change and stability ».
Leur travail sera rapporté par Alain GIBOIN (Ergonomie, Psychologie, wimmics, INRIA-I3S).
Share Button

Séminaire « Real-time detection of phonological activity in the brain » – 12 mai 2016

12 mai 2016

Le séminaire aura lieu le 12 mai 2016 de 12h30 à 13h30 en salle 128/129.

Animateur : Tobias SCHEER

Are the pieces (morphemes) that linguists identify really the ones that are represented in the mind of speakers and manipulated online by the cognitive system? When electricity is pronounced, does the speaker really retrieve electric and ity from long term memory and change the stem-final [k] (electri[k]) into [s] (electri[s]ity) before pronouncing the result? Is ity in stored independently because it also occurs in simplicity, elasticity etc. (this is the argument made by linguists)?

 
 
 
 
 
 
 
 

Share Button

Séminaire  » Artefacts Numériques et Matérialités » – 24 mars 2016

Dans le cadre du cycle de séminaires joints MSHS/GREDEG/INRIA-I3S-Wimmics sur le thème “Artefacts Numériques et Matérialités”, l’axe 2 a l’honneur d’accueillir David KIRSH (Université de San Diego, Californie) et Michael WHEELER (Université de Stirling, Royaume-Uni) le 24 mars prochain.
Ce 4ème atelier de travail aura lieu de 10h à 17h en salle plate à la MSHS.
Share Button
1 2 3 4 5 10