3ème Table ronde internationale : « Incertitude et connaissances en SHS : production, diffusion, transfert » – 23-24 juin 2014

 

Dans le cadre du projet : « Faire science avec l’Incertitude » (axe 4), la MSHS Sud-Est organise la 3ème table ronde, intitulée « Incertitude et connaissances en SHS : production, diffusion, transfert », les lundi 23 et mardi 24 juin 2014, amphi 031 de la MSHS (SJA3).

Après deux rencontres consacrées respectivement aux enjeux pluridisciplinaires et aux «Démarches, méthodes et approches de l’incertitude», cette 3ème table ronde a pour objectif d’élargir la réflexion au‐delà du collectif constitué dans le cadre du projet «Faire Science avec l’Incertitude» en y conviant des collègues Français et étrangers, autour de trois thématiques principales : Incertitude et évolutions disciplinaires ; Incertitude et sujet ; La praxis de l’incertitude.

 

 

 

 

Picto_pdfPROGRAMME


Lundi 23 juin 2014


09:30-10:00 : Introduction
[learn_more caption= »Session 01 : Incertitude et évolutions disciplinaires »]

Dépassant à la fois le positivisme et le relativisme scientifique radical, on peut considérer que la recherche scientifique a atteint une certaine maturité dans la mesure où l’incertitude n’est plus perçue comme une défaillance mais comme un paradigme à part entière du processus de connaissance. Le dialogue interdisciplinaire engagé dans le cadre du projet « Faire Science avec l’Incertitude » a mis en lumière des analogies dans la perception et la prise en compte de l’incertitude par les différentes sciences humaines et sociales représentées. Cette session vise à explorer ces récurrences ou au contraire ces spécificités disciplinaires, ainsi que les enjeux d’incertitude particuliers à la pratique interdisciplinaire, et à évaluer l’impact de cette prise de conscience sur les évolutions disciplinaires (changements de paradigmes, de questionnements, de pratiques, etc.).[/learn_more]

10:00-10:30 : Picto_Doc2 Giovanni FUSCO (ESPACE – UMR7300, Nice), Frédérique BERTONCELLO (CEPAM–UMR 7264 et GDR3359 MODYS, Nice), Jean‐Charles BRIQUET-LAUGIER (MSHS Sud‐Est–USR3566, Nice), Joël CANDAU (LAPCOS‐EA 7278, Nice), Elisabetta CARPITELLI (BCL‐UMR 7320, Nice), Karine EMSELLEM (ESPACE–UMR7300, Nice), Thomas HUET(CEPAM–UMR 7264, Nice), Christian LONGHI (GREDEG‐UMR 7321, Nice), Sébastien POINAT (CRHI‐EA 4318, Nice), Jean-Luc PRIMON (URMIS‐UMR 205, Nice), Christian RINAUDO (URMIS‐UMR 205, Nice). « Faire science avec l’incertitude : réflexions sur la production des connaissances en SHS »


Picto_Doc210:30-11:00 : Giovanni RABINO (Department of Architecture and urban Studies, Politecnico di Milano). « Terres inconnues, cygnes noirs et unicornes splendides. Réflexions sur l’incertitude extrême en géographie et en aménagement »


Pause


Picto_Doc211:30-12:00 : Frank VARENNE (Université de Rouen, Groupe d’Etude des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne ‐ UMR 8598). « Prise de conscience et prise en compte des sous-déterminations en géographie de modélisation »


12h00 ‐ 12h30 : Discussion


Pause repas


Picto_Doc214:00-14:30 : Christophe TUFFERY (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives, Paris), Paul FERNANDES (Paléotime), Jean-Paul RAYNAL (Université de Bordeaux, UMR 5199 PACEA, et Department of Human Evolution, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology – Leipzig). « Évaluation des domaines d’incertitude et de leur éventuelle diminution dans un projet collectif de recherche interdisciplinaire : le cas du PCR Réseau de lithothèques en Rhône‐Alpes »
[learn_more caption= »Session 02 : Incertitude et sujet »]

Le propre des sciences humaines et sociales est d’avoir comme objets d’études des sujets ou des groupes de sujets, ou bien des phénomènes sociaux, culturels, économiques, historiques, politiques, etc. qui découlent de l’action des sujets. Il est dès lors intéressant de s’interroger sur les problématiques d’incertitudes liées aux sujets sociaux et individuels. Cette session s’y attèlera, en proposant des interventions portant sur deux aspects complémentaires :

  • « L’incertitude sur le sujet » : incertitude liée à la production de connaissances dans les disciplines où les matériaux empiriques se basent sur des récits ou des enquêtes auprès des sujets (question de la transcription et de l’interprétation des discours – oraux ou écrits –, des décalages pouvant exister entre les catégories conceptuelles des « enquêteurs » et des « enquêtés », …). Il sera également question de l’incertitude du sujet connaissant, le chercheur, dans sa démarche de production de connaissances sur d’autres sujets.
  • « L’Incertitude du sujet » : dans plusieurs disciplines, les chercheurs s’interrogent sur le comportement des sujets en contexte d’incertitude (incertitude des statuts sociaux, incertitude des situations vécues, etc.), sur les stratégies individuelles ou collectives mises en oeuvre pour faire face à l’incertitude (incertitude dans les interactions dans la vie quotidienne), sur la perception incertaine que les individus et les groupes ont de l’environnement dans lequel ils évoluent.[/learn_more]

Picto_Doc214:30-15:00 : Christian RINAUDO (Unité de Recherche Migrations et Sociétés, CNRS – UMR 8245, IRDUMR 205, Universités Nice Sophia Antipolis ‐ Paris Diderot). « L’incertitude dans la relation d’enquête ethnographique en Sciences sociales »


15:00-15:30 : Pierre GARROUSTE (Groupe de Recherches en Droit, Economie, Gestion ‐ UMR 7321, Université Nice Sophia Antipolis) : « Risque, incertitude, ambiguïté et ignorance en économie »


Pause


Picto_Doc216h00-16h30 : Patrizio BIANCHI (Università di Ferrara, Regione Emilia‐Romagna) : « Managing the emergency: the case of the reconstruction of the school system after the earthquake of May 2012 in Emilia Romagna »


16:30- 17:00 : Discussion


Mardi 24 juin 2014


Picto_Doc209:00-09:30 : Philippe BOISSINOT (Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés ‐ UMR 5608, Université de Toulouse II ‐ Le Mirail). « Certitudes et incertitudes de l’enquête archéologique. Approche épistémologique »
Intervention annulée

[learn_more caption= »Session 03 : La praxis de l’incertitude »]

Intégrer explicitement l’incertitude dans le processus de production des connaissances en S.H.S. implique d’accepter l’éclatement des schémas de pensée classiques du positivisme sans pour autant renoncer à produire des connaissances formalisées, partagées et transférables, malgré les incertitudes qui leur sont attachées. Se pose alors la question de la diffusion de connaissances incertaines vers la société civile : comment informer, sensibiliser, alerter parfois (cf. l’exemple emblématique du réchauffement climatique) tout en transmettant la part de flou, d’incertitude inhérentes aux connaissances et modèles produits, sans prêter le flanc aux « marchands de doute » qui font du discours scientifique une opinion comme une autre ? Les implications sont encore plus directes en contexte de prise de décision où les modèles et prospectives proposés ont une visée applicative (aménagement du territoire, santé, environnement, sciences économiques, etc.). Au sein de cette session, les communications privilégieront l’exposé de retours d’expérience de professionnels ayant dû communiquer ou prendre des décisions en contexte d’incertitude, ou bien ceux de chercheurs ayant travaillé dans de projets en recherche‐action, dans lesquels des problématiques d’incertitude ont émergés.[/learn_more]

Picto_Doc209:30-10:00 : Paul ALLARD (DESMID, Étude des Structures, des Processus d’Adaptation et des Changements de l’Espace – UMR7300, Arles). « Gérer l’eau dans le delta du Rhône : questions d’incertitude »


Picto_Doc210:00-10:30 : Warren WALKER (Faculty of Technology, Policy and Management, Delft University of Technology). « Adapt or perish: an approcah to planning under deep uncertainty »


Pause


Picto_Doc211:00-11:30 : Dominique GRIMAUD (Espace éthique azuréen, Département d’Ethique et Sciences Humaines de la Faculté de Médecine de Nice). « L’incertitude en santé, ou entre la Vie et la Mort »


11:30-12:30 : Discussion et conclusion de la table ronde

Share Button