Conférence « Entre Nation et Empire: Identité nationale et projet impérial britannique au XVIIIe siècle » – 10 mars 2014

Horaire et lieu de la conférence : 18h à 20h, salle 129 à la MSHS.

Intervenant : Paul MONOD, Middlebury Collège, Vermont.

Résumé :


L’empire global et l’identité nationale se sont développés simultanément en Grande Bretagne au XVIIIe siècle. Une identité britannique formée par la politique, la religion et le commerce s’impose aux colons ainsi qu’aux peuples indigènes de l’empire comme instrument de contrôle. Pourtant, les colons américains revendiquent leur propre sens d’être « Free-born Britons » en se libérant du pouvoir britannique. La tension entre un projet impérial de domination et une identité nationale promettant la liberté n’a pas été résolue jusqu’à la fin de l’empire. Cette tension résume les contradictions des empires européens de l’époque moderne.

Paul Monod est professeur de l’histoire britannique et européenne au Middlebury Collège, Vermont, où il est titulaire de la chaire Barton Hepburn.  Il a obtenu son doctorat à l’Université de Yale en 1985.  Ses recherches sur les liens entre la religion, la politique et la culture ont été soutenues par des bourses du National Endowment for the Humanitiess (E-U) et les Fondations Getty, Huntington et Leverhulme.  Il a été professeur invité aux universités de Sussex et d’Oxford.  Parmi ses publications, Jacobitism and the English People, 1688-1788 (Cambridge University Press, 1989); The Power of Kings: Monarchy and Religion in Europe, 1589-1714 (Yale University Press, 1999); Murdering Mr. Grebbel: Madness and Civility in an English Town (Yale University Press, 2003); Imperial Island: A History of Britain and its Empire, 1660-1837 (Macmillan, 2009); Solomon’s Secret Arts: The Occult in the Age of Enlightenment (Yale University Press, 2013).  Ses recherches actuelles portent sur la formation de l’état britannique au XVIIIe siècle.

Share Button