Axe 1 : Cognition et coopération

L’Axe 1 est structuré en deux volets (cognition et coopération). Ses activités sont actuellement (février 2014) fréquentées par des chercheurs de trois laboratoires (BCL, GREDEG, LAPCOS) et cinq disciplines (linguistique, psychologie cognitive et sociale, anthropologie, économie et sociologie cognitives). Il a l’ambition de répondre au double impératif d’interdisciplinarité et de recherche interlaboratoire pour développer les sciences cognitives. Les membres du comité d’axe sont J. Candau (anthropologue au LAPCOS), F. Mathy (psychologue au BCL, responsable de l’axe : Fabien.MATHY(at)unice.fr) et T. Scheer (linguiste au BCL, directeur de la MSHS).

Structure 2014. L’Axe 1 vise à croiser les réflexions théoriques, les acquis méthodologiques et les démarches empiriques des disciplines qu’il représente, et à développer leurs applications potentielles. Cette interdisciplinarité est néanmoins circonscrite au champ des sciences cognitives. Les thématiques de prédilection sont en 2014 la décision, l’attention, la modélisation, mais d’autres thématiques peuvent librement émerger.

Financements. Les financements qu’apporte l’axe 1 sont concentrés sur les manifestations qui émanent directement d’un travail de réflexion au sein de l’axe, plutôt que sur des manifestations programmées indépendamment. Par conséquent, une préférence est donnée à l’organisation de séminaires qui se rapportent aux thématiques susmentionnées, en premier lieu en interne avec des présentations de travaux  des membres de la MSHS. Ces rencontres internes peuvent ensuite donner lieu à des conférenciers invités ayant fait l’objet du plus vif intérêt au cours de discussions préalables au sein de l’axe.

Thématiques. L’objectif de l’axe est de favoriser le dialogue entre les disciplines qu’elle intègre, afin de relever les défis qu’il s’est posés lors de sa création. Ces défis concernent par exemple les bases neurobiologiques et cognitives du langage humain, les capacités cognitives et langagières pour communiquer, interagir et coopérer, les mécanismes cognitifs individuels et/ou collectifs  constitutifs de principes d’interaction sociale réalistes et de systèmes socio-techniques efficaces, les fondements de la cognition, et les modèles pour apprendre autrement et mieux, notamment lorsque l’apprentissage est distribué au sein de communautés.

Méthodes. Les méthodes sur lesquelles souhaite s’engager l’axe sont ceux des sciences empiriques : méthode expérimentale, mesures du comportement, indications de l’activité cérébrale, enregistrement des mouvements oculaires, méthode ethnographique, observations de terrain, entretiens, économie expérimentale. La conception de modèles (p.ex. théorie des jeux, modélisation multi-agents, architecture cognitive) est également au cœur de ses préoccupations.

Enseignement. Les questions de réflexion autour de l’enseignement des sciences cognitives ont contribué à l’ouverture en septembre 2012 d’un parcours «Langage et sciences cognitives» au sein du master de linguistique. Cette approche multi-disciplinaire est traduite dans un cursus organisé autour d’un tronc commun et complété d’un large choix de cours optionnels à choisir parmi une liste constituée de disciplines diverses intéressées peu ou prou par la cognition. Cette formation vise à répondre aux enjeux actuels autour de la recherche interdisciplinaire et autour de l’application des sciences cognitives aux secteurs de l’industrie et de l’éducation. Un objectif à long terme est d’étendre cette formation à la licence.

QUANTUMTEST – Tester les modèles quantiques de la cognition appliqués au jugement (2015)

Partenaires : Eric Guerci (porteur du projet, GREDEG, UMR 7321 CNRS, Université Nice Sophia-Antipolis),Thomas Boyer-Kassem (Archives Poincaré, UMR 7117 CNRS, Université de Lorraine), Sébastien Duchêne et Pierre Garrouste (GREDEG, Université Nice Sophia Antipolis), et Gabriel Lemarié (Laboratoire de Physique Théorique, UMR 5152, Université Paul Sabatier à Toulouse), Fabien Mathy (BCL, UMR 7320, Université Nice Sophia Antipolis).

Financements : Mission pour l’Interdisciplinarité du CNRS et l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS, en partenariat avec le Groupement d’Intérêt Scientifique Réseau National des Maisons des Sciences Humaines.

En savoir +


Real time detection of morpho-phonological computation in the brain (2014)

Partenaires : BCL (porteur de projet : Tobias Scheer) et Inria / Équipe-Projet ATHENA

Financements : Axe Interdisciplinaire MTC‐NSC (Modélisation théorique et Computationnelle en Neurosciences et Sciences Cognitives) de l’Université Nice Sophia Antipolis


SyCoViSo – Systèmes Cognitifs et Formes de Vie Sociale (2014)

Partenaires : Inria / Équipe-Projet WIMMICS

Financements : PEPS de site Université Nice Sophia Antipolis – Mission interdisciplinaire CNRS 2013

En savoir +


Autres actions :

  • Séminaire en biolinguistique (2013)
  • Organisation de la « Semaine du cerveau » (2011-2012)
  • Participation au LABEX « Cosysolife » (2011)
2016

Séminaire interne

Symposium

  • 11 juillet 2016 : Louisa BOGAERTS, Mustapha CHEKAF, Joël FAGOT, Nicolas GAUVRIT, Fernand GOBET, Alessandro GUIDA, Frédéric LAVIGNE, Benoît LEMAIRE, Fabien MATHY, Sophie PORTRAT, Arnaud REY, Luca RINALDI. « Learning, restructuring, grouping, chunking »

Conférence

 2015

 

Séminaire interne

Symposium

Conférence

 

 2014

 

Symposium


Séminaires internes


Journée d’étude


Table ronde

[learn_more caption= »Manifestations : 2013″ state= »close »]

 2013

 

Workshop


Séminaire interne

  • 18 mars 2013 : Kleanthes K. GROHMANN (University of Cyprus & Cyprus Acquisition Team). « Biolinguistics »

Share Button