Axe 5 : Histoire des idées, des sciences et des pratiques

Responsable

Pierre-Yves QUIVIGER (CRHI)

Thématique

L’axe 5 a pour objet d’ouvrir le travail de constitution d’une agora interdisciplinaire à la réflexion historique et épistémologique. Cet axe s’inscrit dans le prolongement des activités de l’axe interdisciplinaire de l’Université Nice Sophia Antipolis « Histoire des idées, des sciences et des arts » (HISA) et des axes de recherche de la MSHS (2013-2017). L’axe 5 s’inscrit par ailleurs pleinement dans le projet scientifique de l’Académie 5 de l’IDEX UCA JEDI intitulée « Hommes, Idées, Environnements ».

L’axe 5 entend à la fois permettre la consolidation de ces activités et du nouveau périmètre de la MSHS Sud-Est, intégrant des équipes déjà fortement impliquées dans HISA mais qui ne faisaient pas parti du périmètre MSHS (ERMES, ESPACE), jouer un rôle central dans les activités scientifiques de l’Académie 5 IDEX (« Hommes, Idées, Environnements ») et entretenir la collaboration fructueuse déjà initiée avec des équipes non-SHS dans le cadre de l’axe HISA (LPMC, faculté de médecine, I3S). Quoique disposé à accueillir avec ouverture et souplesse toute initiative pluridisciplinaire témoignant d’une réflexion sur l’histoire des idées, des sciences et des pratiques, les activités de l’axe obéissent aux principes structurants de la MSHS-Sud Est : dépasser l’ancrage local pour s’inscrire dans des débats nationaux et internationaux ; des invitations prioritairement données à des collègues extérieurs, sans lien antérieur avec la MSHS, pour accroître sa notoriété ; la systématisation des appels publics à contribution et la publication (en ligne ou sous forme de collectifs) des actes de colloque.

L’axe entend encourager et développer les recherches inter- et transdisciplinaires en articulation avec l’histoire des idées, l’histoire des sciences et l’histoire des pratiques, en valorisant les points d’intersection entre plusieurs disciplines – l’histoire des idées se distinguant par exemple de l’histoire de la philosophie ou de l’histoire conceptuelle par un intérêt pour les « idées », distinctes des « concepts » par leur ancrage dans une historicité et dans des corpus et pratiques disciplinaires variés. Cet axe est donc susceptible d’intéresser plus largement tous les chercheurs attachés à la circulation et aux transferts culturels, à l’établissement de corpus (scientifiques, juridiques, techniques) et à l’ensemble des points d’intersections disciplinaires et culturels, envisagés dans une perspective diachronique. L’histoire des idées est le lieu, depuis une trentaine d’années, de vives controverses épistémologiques en Europe et dans le reste du monde. Il est dès lors essentiel de s’inscrire dans le mouvement des Digital Humanities, qui correspondent à une véritable « renaissance » des humanités, au sens le plus large et le plus ambitieux du terme. La recherche a, plus que jamais, besoin, dans tous ses secteurs, d’interroger sa propre histoire et ses propres conditions historiques de développement (un exemple paradigmatique est celui des Gender Studies, marquées en profondeur par les travaux de Foucault et de Derrida, philosophes ayant su s’émanciper de l’histoire de la philosophie au bénéfice d’une méthodologie empruntant aux autres disciplines, comme l’histoire ou la littérature).

L’ensemble des disciplines et des équipes de l’Université Côte d’Azur peuvent être concernées et cet axe pourra s’appuyer sur toutes les ressources et spécificités scientifiques de l’UCA pour développer cette ambition et ouvrir de nouveaux chantiers (comme l’interface entre sciences sociales – notamment économie, histoire, sociologie et sciences de gestion – mathématiques et sciences informatiques autour des recherches relatives aux notions de réseau et d’usage, leur genèse dans l’histoire des idées et leur contenu interdisciplinaire).

  • Histoire de l’imaginaire scientifique et technique (HImaST)
  • Economie et Philosophie (ECOPHI)
  • Eidos, aletheia, eidôlon : Idée, Vérité, Image (IVI)
  • Mots des Lumières/Corpus du droit naturel (ModeL/CoDroNa)
  • Economie comportementale et sciences sociales (ECCOSSO)
  • Histoire de l’art comme histoire de l’idée d’art
  • Histoire de la médecine préventive
  • Prise en compte de l’incertitude dans la fabrication du savoir scientifique
  • Environnement et histoire du droit

Share Button