CoColab : Complexity and Cognition Lab

Présentation de la plateforme technologique CoCoLab

Le CoCoLab est une plateforme technologique qui concentre l’instrumentation en SHS de la place niçoise. Elle est ouverte à tous les membres de l’UCA (accès gratuit) et au-delà (accès tarifé). Le CoCoLab fait partie du volet COGITO (Sciences Cognitives) des plateformes technologiques du Réseau National des MSH .

Financée par la région PACA, le CNRS, l’Université Côte d’Azur et l’Université Nice Sophia Antipolis, la plateforme sera opérationnelle à la fin de l’année 2018.


Objectifs

Outre les recherches proprement SHS (économie expérimentale, psychologie, linguistique), le CoCoLab structure l’interaction entre les SHS et d’autres secteurs dans le domaine de l’informatique et des mathématiques (économie, psychologie), de la chimie (olfaction, archéologie) et de la Santé (olfaction).

Le CoCoLab a également vocation à servir le secteur socio-économique et industriel (type tests de consommateurs, émotions et attention des employés et consommateurs).


Plateaux techniques

Plusieurs fonctionnalités sont proposées. Le cœur du dispositif est d’une part une salle Multi-comportementale, d’autre part une salle EEG (électro-encéphalogramme), les deux équipées d’un diffuseur d’odorants. CoCoLab comportera également une salle dédiée au Laboratoire d’Economie Expérimentale de Nice (LEEN), une salle d’archéochimie et une salle d’oculométrie.

La salle Multi-comportementale, unique en France, met en réseau 16 ordinateurs qui permettent l’enregistrement simultané, la synchronisation et ensuite l’exploitation de données provenant de sources variables :

  • physiologiques (conductivité électrodermale et pouls, indicateurs pour le niveau de stress et de la charge du travail des participants)
  • reconnaissance faciale
  • oculométrie

L’intérêt est de pouvoir suivre le décours temporel et la synchronicité des données comportementales concernant 16 participants qui (inter)agissent en temps réel. La présence d’un diffuseur d’odorants permet d’ajouter une condition expérimentale originale, en lien avec une spécificité locale (industrie du parfum à Grasse) ainsi qu’avec le secteur de la santé.

La salle EEG-olfaction représente un dispositif prévu pour un seul participant qui sera installé dans une cabine expérimentale insonorisée et faradayisée (bouclier contre les interférences électriques), dont l’activité électro-physiologique pourra être enregistrée avec ou sans condition expérimentale impliquant des odorants.

Laboratoire d’Économie Expérimentale de Nice (LEEN)

L’économie expérimentale est une méthode de recherche scientifique qui permet de reconstituer en laboratoire des contextes de décision afin de confronter les théories aux résultats expérimentaux, d’adapter les modèles existants et de dégager de nouvelles pistes de recherche. Elle permet ainsi de mieux comprendre les comportements des acteurs économiques. C’est une méthode qui intéresse chercheurs, décideurs économiques et politiques.
Le LEEN accueille jusqu’à 23 participants pour des expérimentations collectives. Chaque participant peut être isolé par un box aux parois qui ne permettent pas de voir ce que font les voisins. Les participants interagissent avec les autres participants et avec l’expérimentateur via les logiciels Z-tree (logiciel de programmation d’expériences en économie et psychologie) et R (logiciel libre d’économétrie). L’expérimentateur contrôle l’ensemble des ordinateurs des participants depuis la régie du CoCoLab, attenante à la salle d’expérimentation. Le LEEN dispose également de boxes amovibles et d’une classe mobile comprenant 30 ordinateurs portables Mac Pro, permettant le déplacement du dispositif pour être utilisé in situ.

Le laboratoire d’archéochimie est un laboratoire partagé par le CEPAM et l’ICN qui développent des thématiques de recherche à l’interface des sciences chimiques et archéologiques. Il est destiné à l’analyse d’échantillons archéologiques qui, du fait de leurs spécificités (échantillons de substances naturelles conservés en très faible quantité, précieux du fait de leur caractère patrimonial, sensibles aux altérations et aux pollutions) nécessitent un laboratoire qui leur est dédié. Le laboratoire accueillera un appareil de chromatographie en phase gazeuse équipé d’un pyrolyseur et une chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse équipé d’une canne d’introduction directe. A moyen terme, en fonction de projets obtenus, le laboratoire pourra accueillir d’autres appareillages de chromatographie et de spectromètre de masse.

Ces appareils, après préparation des échantillons réalisée au CEPAM ou à l’ICN, permettent de séparer et de caractériser les constituants moléculaires conservés dans divers objets et matériaux archéologiques (poteries, résidus d’emmanchement d’outils lithiques ou osseux, etc.). Au-delà de l’identification des substances  naturelles (matières grasses animales, produits laitiers, parfums, huiles végétales, cire d’abeille, goudrons et exsudats végétaux, etc.), il s’agira de comprendre les modalités d’obtention de ces matériaux, leur gestion, leurs utilisations et leur caractère symbolique. Il s’agira du seul laboratoire d’archéochimie installé dans une MSHS sur le territoire national.

Les enregistrements oculométriques permettent d’enregistrer en temps réel le déplacement du regard d’un utilisateur lors de la lecture sur écran. Ces enregistrements oculométriques présentent trois principaux avantages :

1/ ils permettent une description en temps réel des opérations cognitives effectuées par un utilisateur en repérant les endroits qui suscitent le plus d’attention de la part de cet utilisateur sur un écran d’ordinateur ;

2/ ils fournissent des renseignements sur les durées de traitement qui témoignent de la complexité des opérations cognitives engagées ;

3/ enfin, ils fournissent des renseignements spatiaux et temporels liées à la prise d’information visuelle d’un lecteur. Ainsi, l’oculométrie cognitive constitue la technique idéale pour étudier, non seulement, la prise d’informations visuelles dans les environnements numériques mais également pour comprendre le décours temporel des processus cognitifs sous-jacents.


Exemples de projets associés

⇒ Perception multimodale musique/odeurs : Etudes et applications en Santé-Bien-Etre

Objectif : évaluer l’impact de la perception multimodale musique-odeurs sur différents processus : relaxation, réduction du stress (avec des applications dans le domaine de la santé et du bien-être), apprentissage, concentration, mémoire, improvisation.

Porté par l’Institut de Chimie de Nice (UMR 7272), le Laboratoire d’Anthropologie et de Psychologie cliniques, cognitives et sociales (EA 7278), en collaboration avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice et Centre National de Création Musicale (CIRM) tous deux membres d’UCA.

⇒ Industrie

Tests consommateurs : olfaction et économie expérimentale. Test en temps réel d’un participant ou d’un groupe de participants réagissant à un stimulus olfactif, social, émotionnel etc., ou à une information diffusée simultanément aux participants ou à un sous-groupe seulement, qui la gère par rapport aux autres participants.

⇒ Emotions

En économie : influence des émotions sur la prise de décision, diffusion des émotions au sein de groupes (réseaux) en fonction de leur connectivité interne.

Share Button