Axe 4 : Territoires, systèmes techniques et usages sociaux

L’axe 4, animé par Frédérique BERTONCELLO : Frederique.BERTONCELLO(at)unice.fr, a pour objet la caractérisation des territoires, de leurs usages et évolutions, du point de vue non seulement administratif et juridique (le territoire comme espace administré), mais aussi économique, social, culturel, environnemental (espace approprié, exploité, vécu). Le territoire est donc conçu comme un système spatialisé, caractérisé par des héritages, des contraintes et des potentialités et mettant en relation une multitude d’agents (des « usagers ») aux objectifs parfois contradictoires. Objets complexes, ces « systèmes territoriaux » nécessitent, pour être appréhendés sous leurs multiples facettes, une approche fondamentalement interdisciplinaire.

Dans cette optique, les recherches conduites au sein de l’axe 4 sont organisées autour de projets qui mobilisent des chercheurs issus de plusieurs laboratoires de la MSHS et au-delà (CEPAM, BCL, GREDEG, CMMC, CRHI, LAPCOS, URMIS, GRM, LISA, ESPACE, liste qui a vocation à s’élargir). Ces projets, et les séminaires et tables rondes sur lesquels ils s’appuient, constituent des espaces privilégiés de dialogue interdisciplinaire et sont en cela susceptibles de faire émerger de nouvelles thématiques de recherches au-delà de celles initialement envisagées.


Séminaire de présentation de l’axe :

Faire Science avec l’Incertitude (coord. F. BERTONCELLO, CEPAM et G. FUSCO, ESPACE)

Si toutes les sciences sont confrontées, à des degrés divers, à l’incertitude (des données, des mesures, des résultats,…), cette question se pose en SHS avec une acuité particulière en raison de la complexité des systèmes étudiés et de la multiplicité des sources documentaires mobilisées. Regroupant des archéologues, des historiens, des géographes, des économistes, des sociologues, des anthropologues, des linguistes, des psychologues et des philosophes, le projet vise à appréhender l’incertitude sous ses différentes formes et aux différentes phases d’une démarche de recherche, depuis sa conception, l’acquisition et l’analyse des données, jusqu’à l’interprétation des résultats et leur restitution vers la communauté scientifique ou la société civile. À travers l’incertitude, c’est donc la question de la production de la connaissance en Sciences Humaines et Sociales qui est posée.
Le projet est structuré autour d’un cycle de tables rondes (19 juin 2013, et 28 novembre 2013) et a donné lieu à une rencontre internationale les 23 et 24 juin 2014.

En savoir +


Incertitude et fabrication du savoir scientifique (coord. S. POINAT, CRHI ; F. BERTONCELLO, CEPAM et G. FUSCO, ESPACE)

Prenant la suite du projet « Faire science avec l’incertitude » de l’Axe 4 de la MSHS, ce projet s’inscrit dans l’Axe interdisciplinaire « Histoire des idées, des sciences et des arts » de l’Université Nice-Sophia Antipolis.

En savoir +


Territoires, politiques locales et vie associative (coord. T. ROSSO, LAPCOS)

Ce projet vise à tisser, autour de la MSHS, un réseau de relations entre le monde académique et le monde associatif concernant des questions de politique territoriale dans les Alpes-Maritimes, en abordant notamment les notions d’appartenance  et d’identité territoriales, de construction des territoires, de gestion du patrimoine culturel et naturel, des conflits d’usages, etc. Le projet a donné lieu à plusieurs manifestations en 2013 (histoire d’une frontière, le loup) et s’articulera en 2014 avec le projet « Tourisme durable »


Tourisme (coord. J.-C. BRIQUET-LAUGIER, MSHS, S.CHRISTOFLE, ESPACE, C. LONGHI, GREDEG, C.PAPETTI, GRM)

Alors que les différents aspects du tourisme (économique, social, culturel, juridique, environnemental, patrimonial, technologique, évènementiel…) font trop souvent l’objet de recherches séparées, ce projet propose de développer des recherches pluridisciplinaires prenant en compte ces différents enjeux. L’objectif est, d’une part, de proposer de nouveaux cadres théoriques d’analyse, de nouveaux outils méthodologiques et d’aides à la décision. D’autre part, l’objectif est de procéder à des ouvertures vers la société civile via la mise en débat public de questionnements et de réflexions autour du tourisme.

En savoir +


Anthropologie des images (coord. R. M. DESSI et N. NAUDINOT, CEPAM)

Au-delà des approches stylistiques et techniques, ce projet vise à étudier les processus sociaux et idéologiques à l’œuvre dans la fabrique des images : rapport à la nature, fonction rituelle des objets figurés, mécanismes de production de sens, formes de la communication au sein des sociétés, rapports entre discours écrits et discours en images, inscription des images dans l’espace, etc. En utilisant les possibilités offertes par les nouvelles technologies qui donnent accès à des corpus inédits, l’un des objectifs de ce projet pourrait être la réalisation de nouvelles bases de données où seront privilégiées et scrupuleusement indexées les images d’œuvres, parfois méconnues, qui font la richesse de notre patrimoine territorial.

En savoir +


Construction et régulation des marchés d’environnement (coord. A. DOUAI, GREDEG et I. DOUSSAN, INRA/GREDEG)

Ce projet vise, en mobilisant les outils et les savoirs de plusieurs disciplines (droit économique, économie institutionnelle, sociologie économique, « organization studies », etc.), à appréhender la diversité, la complexité et les conséquences (socio-économiques, environnementales et territoriales) des nouveaux mécanismes marchands (« market-based instruments ») pour la conservation de la biodiversité et des services écologiques. Ces mécanismes se développent très rapidement (expérimentation en France à propos de la compensation de biodiversité, par exemple) à travers le monde. Les incertitudes et la complexité qui entourent les objets « supports » et les catégories mobilisées par leurs instituteurs appellent des analyses qui dépassent les strictes postures apologétiques et critiques pour approcher leurs significations et leurs implications concrètes (in situ) en termes de rapports homme-nature et de transformations des rapports sociaux.


DevELitt – Développement socio-économique d’un espace littoral de l’Âge de fer à l’époque Moderne : interactions sociétés-environnement dans le territoire de Fréjus (Var, France) (coord. F. BERTONCELLO, CEPAM)

Partenaires : Frédérique BERTONCELLO (porteur du projet, UMR7264-CEPAM, MSHS Sud-Est, Nice) ; Sylvain BURRI, (UMR 7298-LA3M, MMSH, Aix-en-Provence) ; Claire DELHON (UMR7264-CEPAM, MSHS Sud-Est, Nice) ; Benoît DEVILLERS (UMR 5140-ASM, MSH Montpellier, Lattes) ; Daniel FAGET (UMR 7303- TELEMME, MMSH, Aix-en-Provence) ; Marie-Jeanne OURIACHI (UMR7264-CEPAM, MSHS Sud-Est, Nice) ; Louise PURDUE (UMR7264-CEPAM, MSHS Sud-Est, Nice).

Financements : PEPS interdisciplinaires 2014 Réseau National des Maisons des Sciences Humaines, Mission pour l’Interdisciplinarité du CNRS et Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS.

En savoir +


Valeurs, Patrimoine et développement durable (coord. M.-A. MAUPERTUIS, LISA et R. ARENA, GREDEG)

La question de la soutenabilité du développement économique se pose avec acuité à différentes échelles territoriales. Toutefois, la pression exercée par les activités humaines sur les patrimoines naturels (réduction de la biodiversité) mais aussi culturelles (réduction de la diversité culturelle) mobilise de plus en plus d’acteurs à l’échelle locale (la commune, la destination touristique, la région par exemple). Pour autant ces acteurs situés sur un même territoire, se réfèrent à des ordres de grandeurs différents (au sens de Boltanski, Thévenot, 1991) pour traiter de la relation à la nature et de la relation nature-culture.

En savoir +

   2016                                                                                                                                                            

 

Séminaires

  2015

 

Colloque

  • 13-15 octobre 2015  : XXXVIe Rencontres internationales d’Histoire et d’Archéologie d’Antibes « Qu’est-ce qu’une sépulture ? Humanités et systèmes funéraires de la Préhistoire à nos jours »

Journée d’étude


Séminaires


Autre

 

  2014

 

Séminaires


Colloques


Table ronde

  2013

 

Tables rondes


Symposium


Conférences

  • 11 juin 2013 : Emmanuel DESCLAUX. « Connaissez-vous la Madone de Fenestre ? Une analyse des légendes et de son histoire »
  • 29 mai 2013 : Robert L. KELLY (Dir. of the Frison Institute / Department of Anthropology – University of Wyoming). « Hunther-Gatherer Mobility : concepts and measures »
  • 28 mai 2013 : Jean-Michel LEMAIRE et Anouk CASIGLIA. « Les amis du musée de Contes, un maillon clef d’une politique culturelle ambitieuse ancrée dans son territoire »
  • 14 mai 2013 : Jean-Loup FONTANA. « Unir ou diviser les hommes, quelle fonction pour les espaces naturels ? » (Conférence-exposition).

 

Share Button