Journée d’étude « Innovation, créativité, territoires. Etudier l’industrie du jeu vidéo aujourd’hui » – 6 et 7 juin 2016

Cette journée se déroulera en amphi 031, à la MSHS. Elle est organisée conjointement dans le cadre des axes 2 et 4 par :

Amel Attour, Sciences Economiques, UNS, Laboratoire GREDEG; Manuel Boutet, Sociologie, UNS, Laboratoire GREDEG; Rani Dang, Sciences de gestion, UNS, Laboratoire GREDEG; Hovig Ter Minassian, Géographie, Université François Rabelais de Tours, Laboratoire CITERES ; Vinciane Zabban, Sciences de l’Education, Université Paris 13 Villetaneuse, Laboratoire EXPERICE.

Résumé :


 

L’industrie du jeu vidéo constitue un terrain d’étude privilégié pour comprendre la construction, la gestion des savoirs et des savoir-faire culturels mais aussi technologiques propres aux territoires dans le domaine de l’économie numérique. L’enjeu de ces journées d’études est de réunir des acteurs et des chercheurs de différentes disciplines en sciences sociales (sciences économiques, de gestion, sociologie, géographie, philosophie, etc.) pour tenter de clarifier les dynamiques de l’innovation et de la créativité dans les territoires, en contribuant à une meilleure compréhension des réseaux et des écosystèmes de l’économie numérique. Pour cela, nous proposons aux participants une réflexion croisée sur les rapports de l’innovation et de la créativité aux territoires, à travers trois sessions : la première sera consacrée à l’inscription territoriale des formations aux métiers du jeu vidéo, la deuxième cherchera à comprendre les lien entre les ressources spécifiques des territoires et le développement des industries créatives, et la troisième enfin, discutera des territoires des usages du jeu vidéo et de leur appréhension par les industries.

Téléchargez le programme

Share Button

Conférence « Regard sociologique sur les processus de patrimonialisation alimentaire : le rôle du « touriste mangeur » » – 17 mars 2016

Affiche Conférence J Bessiere 17 mars 2016La conférence sera donnée par Jacinthe Bessière, maître de conférences en sociologie au CERTOP (Centre d’étude et de recherche Travail, Organisation, Pouvoir- CNRS – UMR 5044), le 17 mars de 15h à 17h30 en amphi 031, à la MSHS.


Résumé : 

La prise en compte des problématiques actuelles du tourisme semble cruciale pour l’avenir des territoires ruraux. Le tourisme reste un des rares domaines à embrasser une diversité de secteurs socio-économiques dont l’agriculture et l’agro-alimentaire. Les processus de valorisation patrimoniale alimentaire sont alors questionnés en corrélation étroite avec les pratiques touristiques territoriales. Ces dernières pouvant jouer un rôle majeur dans la relance ou le réinvestissement de produits alimentaires sur certains bassins de production agricole. Dans un même temps, instituée comme une norme nationale, dont le « Repas » est aujourd’hui consacré par une inscription au patrimoine mondial de l’Humanité, la gastronomie française, est perçue comme un fondement commun, un marqueur collectif fédérant une identité commune. Ce « bien manger » à la française semble être un code national qui qualifie, unit et identifie. L’expérience gastronomique associée au tourisme semble alors être le lieu de multiples aspirations et représentations, notamment en espace rural, donnant lieu à de nouvelles pratiques, offres et filières situées parfois en marge d’un développement touristique plus institutionnalisé. Analysant les vacances comme une quête de sens et d’identité, la conférence se propose d’analyser les patrimoines alimentaires comme des composantes de la quête touristique mais également comme des vecteurs de développement pour les territoires ruraux.

Share Button